SkyscraperPage Forum

SkyscraperPage Forum (http://forum.skyscraperpage.com/index.php)
-   Québec (http://forum.skyscraperpage.com/forumdisplay.php?f=34)
-   -   SHERBROOKE :: Les projets (http://forum.skyscraperpage.com/showthread.php?t=119197)

lio45 May 5, 2009 10:20 PM

Sans blague, tu ne peux être qu'une de ces trois possibilités :

1) le gars en arrière avec le polo bleu
2) le gars en arrière à droite dont on ne voit que la tête au dessus des autres
3) le gars au micro (peu probable...)

ou sinon, tu as 50 ans et plus! (ce qui m'étonnerait énormément!)

lio45 May 5, 2009 10:21 PM

Woohoo! Tour du chapeau! J'ai inauguré les pages 99, 100, et 101! :D

lio45 May 5, 2009 10:24 PM

Quote:

Originally Posted by k-sky (Post 4233633)
HAHAHA JVIENS DE COMPRENDRE!!!!! OUI MON CHANDAIL ÉTAIT ASSEZ JAUNE MAIS JE L'AI JAVELISÉ ET MAINTENANT IL EST BLANC, NEUTRE!!:haha:

^ Post #2000 du thread!

(quoté tout croche... ce n'est pas un très beau 2000e post! Mais tu peux réparer ça avec edit si tu es suffisamment motivé, suffit d'ajouter un [/ avant QUOTE] à la fin du texte cité originellement écrit par chiwawa)

lio45 May 5, 2009 10:29 PM

Quote:

Originally Posted by k-sky (Post 4232606)
Ceux qui étaient présents comme moi à l'Hotel de ville devraient regarder la page couverture de LaTribune, vous y figurez peut-être comme moi :P

En passant, certaines personnes ont souligné la gaffe d,avoir placé le Centre des congrès et le Delta sur la King plutôt que sur l'angle King/Belvédère!!!! Ca aurait été vraiment mieux à cet endroit à mon avis!!

Autre sujet, j'vous avait parlé brièvement de l'aménagement des stationnement au coeur de L'UdeS (en face des pavillions de l'Éducation, des sciences humaines, et du Multifonctionnel) en parc central avec ruisseaux, arbres etc.


UdeS: moins de béton, plus de vert


Présentement
http://img2.pict.com/9a/3e/ba/4cc0a7.../300/udes1.jpg
Bruno-Marie Béchard

Après (La maquette de l'aménagement au campus principal.)
http://img2.pict.com/59/5c/a9/12fe90.../300/udes2.jpg

Imacom, Frédéric Côté

Caroline Chrétien- La Tribune


(SHERBROOKE) Les trois campus principaux de l'Université de Sherbrooke vireront du gris béton au vert gazon au cours des prochains mois, grâce à de vastes projets d'aménagement de 2 M$ dévoilés lundi matin par le recteur de l'établissement, Bruno-Marie Béchard.

Ces projets, réalisés dans le cadre du 55ième anniversaire de l'Université, constituent le «botté d'envoi à une nouvelle vision des campus, a déclaré le recteur. Nous voulons privilégier les rencontres, les débats et les échanges dans un cadre naturel afin d'agrémenter l'expérience universitaire.»

Le chantier en cours sur le Campus principal depuis l'automne dernier sera ainsi métamorphosé en un vaste espace naturel de 17 500 mètres carrés d'ici la fin juillet. Ponts, fontaines, cours d'eau ainsi que 300 arbres et arbustes seront aménagés.

L'Université enterre ainsi 150 places de stationnement sous la végétation. «Il s'agit d'un exploit rendu possible grâce au libre accès au transport en commun qui a amené près de la moitié des étudiants à délaisser leur véhicule pour se rendre à l'Université», a soutenu le recteur avec fierté. Une agora publique sera également mise en place près de la Faculté des lettres et sciences humaines.


Un souci évident de promouvoir le développement durable habitait Bruno-Marie Béchard lors de son annonce. «L'aménagement sera le plus naturel possible. Le plan d'eau sera alimenté par les eaux de pluies collectées sur le campus. C'est une façon de redonner vie à l'eau tombée.»

Le Campus de la santé et celui de Longueuil feront également honneur à la couleur officielle de l'Université. Alors que des aires de rassemblement en paliers sont prévues pour le Campus de la santé, un toit vert comprenant un plan d'eau et de la végétation indigène surplombera le nouvel édifice du Campus de Longueuil.

En tout, plus de deux millions de dollars seront investis dans l'aménagement des oasis de verdure du Campus principal et de celui de la Santé, les sommes nécessaires à celui de Longueuil étant déjà inclues dans les coûts globaux de la construction du nouvel édifice.

Le projet est rendu possible grâce aux dons de diplômés en vue de l'Université de Sherbrooke, notamment les frères Lemaire, propriétaires de Cascades.

Je voulais aussi commenter sur ceci ^

C'est vraiment très bien... le campus était déjà vert, là, on fait vraiment du zèle! (ce qui est encore mieux)

Je tiens aussi à souligner la générosité des Lemaire et autres... chez les anglophones, ce genre de générosité de la part des alumni est fréquent, alors qu'au Québec franco, c'est un phénomène quasi inexistant. Pourtant, c'est vraiment important pour une institution... je me souviens avoir vu des données par le passé, c'est fou à quel point la proportion des revenus provenant de dons est grande pour les universités les plus célèbres. Si on pouvait améliorer cela à l'UdeS, ce serait merveilleux pour l'université.

chiwawa May 6, 2009 12:44 AM

Quote:

Originally Posted by lio45 (Post 4233739)
^ Post #2000 du thread!

(quoté tout croche... ce n'est pas un très beau 2000e post! Mais tu peux réparer ça avec edit si tu es suffisamment motivé, suffit d'ajouter un [/ avant QUOTE] à la fin du texte cité originellement écrit par chiwawa)


:lmao:........... wow! tu es en forme ce soir mon lio ;)

the rock the motard May 6, 2009 2:37 AM

Quote:

Originally Posted by lio45 (Post 4233746)
Je voulais aussi commenter sur ceci ^

C'est vraiment très bien... le campus était déjà vert, là, on fait vraiment du zèle! (ce qui est encore mieux)

Je tiens aussi à souligner la générosité des Lemaire et autres... chez les anglophones, ce genre de générosité de la part des alumni est fréquent, alors qu'au Québec franco, c'est un phénomène quasi inexistant. Pourtant, c'est vraiment important pour une institution... je me souviens avoir vu des données par le passé, c'est fou à quel point la proportion des revenus provenant de dons est grande pour les universités les plus célèbres. Si on pouvait améliorer cela à l'UdeS, ce serait merveilleux pour l'université.


Je suis passé a l'université cet après-midi et j'avoue avoir été impressionné par ces travaux.
Je trouve le projet tout simplement fastidieux, magnifique, plus que génial.
Imaginez ! Ils vont même créer une sorte de rivière artificielle coulant en cascade et enjambé de ponts. Ça va être idyllique comme site. Et dire que ce n'est que la phase I :slob: :banaride:

lio45 May 6, 2009 2:43 AM

Quote:

Originally Posted by chiwawa (Post 4233977)
:lmao:........... wow! tu es en forme ce soir mon lio ;)

Oui, j'ai décidé de me forcer à contribuer à notre effort de guerre pour éventuellement dépasser Rimouski!!

Tous les posts plus ou moins pertinents/utiles sont donc quand même les bienvenus! :)

Quoique là, on n'a maintenant plus la fameuse polémique du centre de foires, alors qu'eux ont encore leur saga des deux gros machins style Laval pour retraités au coeur du centre-ville qui bat son plein... dans ce contexte, ça va probablement être difficile de les rattraper.

chiwawa May 6, 2009 3:13 AM

Je ne suis pas vraiment inquiet, on trouveras bien quelque chose à se mettre sous la dent...:eat:

the rock the motard May 6, 2009 3:37 AM

J'ai jeté les premières bases de mon texte que je désire envoyer a la Tribune, concernant la destruction de la maison sur Papineau.



Je souhaiterais votre avis a tous :)
Et je n'ai pas encore corrigé toutes les fautes d'orthographe. Si vous en voyez, dites le ;)

Merci !



Sommes-nous en 2009 ou en 1960 ?

Lundi dernier, je me suis rendu à l’hôtel de ville dans le but d’assister à une séance publique du comité de démolition. Parmi les projets soumis par des propriétaires fonciers, figurait la destruction d’une maison abandonnée située sur la rue Papineau, derrière le Jean Coutu, pour en faire un stationnement. Sur les trois membres présents du comité, seul monsieur Brochu s’est opposé à la destruction du bâtiment.

Dans la vision de développement 2005-2015 de Sherbrooke, disponible sur le site de la ville, on mentionne dans l’orientation 27 de la section orientations d’aménagements
que :
La Ville se préoccupe de la qualité architecturale et de l’intégration à l’environnement des projets qui lui sont soumis.

Par ses projets immobiliers, tout promoteur, qu’il soit public ou privé, influence directement et à long terme le paysage urbain. Il est de la responsabilité de la ville (…) de veiller à ce que le patrimoine soit protégé, que la qualité du bâti ne soit pas dégradée et soit même améliorée à l’occasion de chaque projet d’aménagement. (…)


Je ne suis pas d’accord pour dire qu’un stationnement protège, ou met en valeur le patrimoine bâti, même en supposant qu’on y ferait le plus bel aménagement paysager du monde. L’orientation 27 n’a selon moi pas été respecté dans le cas de cette maison. De plus, il est clair qu’une telle multiplication de stationnements favorise l’utilisation de l’automobile, au dépend des moyens de transport alternatif.

Puis finalement, entre vous et moi, nous sommes a même de constater qu’a peut près tous les commerces dans ce secteur, incluant la pharmacie, sont des services de proximité et sont donc dédiés au bassin de population immédiat du secteur. Ces commerces ont-il donc vraiment besoin d’un stationnement supplémentaire ? Créer ainsi de telles surfaces asphaltées est-il vraiment en cohérence avec le développement durable ?

Ce terrain, en pleine ville, aurait du avoir un usage bien plus utile et structurant qu’un stationnement. Je me demande parfois si nous sommes encore en 1960, lorsque je constate le mode de pensé de certains élus.

Philip Bastarache

chiwawa May 6, 2009 4:01 AM

Concernant l'aménagement paysagé de l'Université, croyez moi si je vous dis que je vais certainement prendre un abonnement avec l'endroit, moi qui adore les jardins d'eau, et dans ce cas ci c'est carrément un ruisseau qu'ils vont créer de toute pièce; assez impressionant! :eek:

Ca me donne quasiment le gout de retourner sur les bancs d'écoles :D

k-sky May 6, 2009 5:12 AM

Quote:

Originally Posted by k-sky (Post 4233633)
Bon j'ai tout changé ce que je disais anciennement pour honorer le 2000e post du forum.....Voici la nouvelle version

BRAVO À TOUS! SHERBROOKE SE PORTE MIEUX AVEC DES GENS COMME NOUS ET COMME VOUS, LECTEURS, DES GENS INFORMÉS ET VEILLANT AU BIEN-ÊTRE ARCHITECTURAL, INFRASTRUCTURAL, ENVIRONNEMENTAL, POLITIQUE ET TOURSISTIQUE DE NOTRE BELLE VILLE. CONTINUONS D'ÊTRE PASSIONNÉS!

C fait ;)

chiwawa May 6, 2009 12:53 PM

Quote:

Originally Posted by k-sky (Post 4234505)
Bon j'ai tout changé ce que je disais anciennement pour honorer le 2000e post du forum.....Voici la nouvelle version

BRAVO À TOUS! SHERBROOKE SE PORTE MIEUX AVEC DES GENS COMME NOUS ET COMME VOUS, LECTEURS, DES GENS INFORMÉS ET VEILLANT AU BIEN-ÊTRE ARCHITECTURAL, INFRASTRUCTURAL, ENVIRONNEMENTAL, POLITIQUE ET TOURSISTIQUE DE NOTRE BELLE VILLE. CONTINUONS D'ÊTRE PASSIONNÉS!

Ca fait licheux un ti brin ...:)....;) mais c'est très bien envoyé :tup:

chiwawa May 6, 2009 12:54 PM


Gagnon-Tremblay: "Sherbrooke aura son centre de foires"

Quote:

David Bombardier
La Tribune


«Sherbrooke aura son centre de foires», confirme la ministre responsable de l'Estrie, Monique Gagnon-Tremblay.

Même si les villes de Drummondville, Trois-Rivières et Longueuil souhaitent aussi obtenir une telle infrastructure, «Sherbrooke est assurée de l'avoir, en autant que ça respecte le cadre financier «, soutient la présidente du Conseil du Trésor, en entrevue téléphonique à La Tribune au lendemain du choix du site par la Ville de Sherbrooke.

Le projet sherbrookois respecte effectivement ce cadre financier puisque la demande de subvention dans le cadre du programme Chantiers Canada totalisera 11,5 M $, alors que la subvention maximale avait préalablement été établie à 12 M $, payés à parts égales par Québec et Ottawa.




Dossiers à l'étude

D'après Mme Gagnon-Tremblay, l'attribution d'un centre de foires à Sherbrooke n'empêchera pas le gouvernement Charest d'étudier les dossiers des trois autres villes concurrentes. Québec gardera toutefois à l'esprit le fait que les centres de foires «ne doivent pas se faire compétition».

Ce critère nuira vraisemblablement au projet de Drummondville, situé à environ 50 minutes du futur centre de foires de Sherbrooke. Des centres de foires sont déjà implantés à Montréal et à Québec.

«L'enveloppe de 6 M $ [NDLR: du gouvernement provincial] pour Sherbrooke est réservée, elle est là», affirme la députée provinciale de Saint-François.

Seul le désistement du gouvernement conservateur ou de la Ville de Sherbrooke pourrait faire dérailler le projet, ce qui apparaît très peu probable puisque Québec est maître d'oeuvre dans l'attribution des subventions du programme Chantiers Canada.

«Il faut maintenant s'adresser au fédéral pour s'assurer qu'il est prêt à investir ses 6 M $», précise Mme Gagnon-Tremblay. En excluant les subventions fédérale et provinciale de 11,5 M $, les contribuables sherbrookois devront assumer la somme restante de 9,7 M $ pour que le centre de foires soit construit au plateau Saint-Joseph. Le projet total est estimé à 21,1 M $.

Pour expliquer que le projet de centre de foires se concrétisera à coup sûr à Sherbrooke, Mme Gagnon-Tremblay rappelle qu'elle s'est engagée, lors des élections de l'automne dernier, à soutenir le projet sherbrookois au sein du gouvernement Charest. « J'ai l'habitude de respecter mes engagements», rappelle-t-elle, en ajoutant que, «pour Drummondville et Trois-Rivières, on verra».

Le dossier de Sherbrooke, indique Mme Gagnon-Tremblay, devra d'abord être acheminé à la ministre des Affaires municipales, Nathalie Normandeau. Celle-ci devra déterminer les projets qu'elle retient dans l'année compte tenu de son budget d'infrastructures, sans nécessairement consulter le conseil des ministres. La ministre Normandeau devra ultimement soumettre sa décision à la présidente du Conseil du Trésor, soit... Monique Gagnon-Tremblay.

Les démarches entre les trois paliers de gouvernement devraient prendre quelques semaines. «En juin, on aura une bonne idée», avance la ministre responsable de l'Estrie.

"C'est toute la population qui a gagné"

Monique Gagnon-Tremblay ne s'en fait pas outre mesure avec les récentes dissensions des conseillers municipaux de Sherbrooke concernant le choix du site.

«Il fallait prendre une décision et c'est normal que les élus défendent leur point de vue et leur population. L'unanimité est une denrée rare en politique. Je souhaite que tous les élus se rallient maintenant à cette décision. Ce n'est pas le quartier Ouest qui a gagné contre l'Est: c'est toute la population de Sherbrooke qui va obtenir le centre de foires.»
Je suis vraiment désolé pour Drummund...:pet: ...:D

Trois Rivières a peut-être des chances d'avoir le sien elle aussi...:shrug:

lio45 May 6, 2009 2:06 PM

Philip: je n'ai pas lu ta lettre encore (je vais rédiger la mienne ce midi, je lirai la tienne lorsque ce sera fait) mais je te donne du feedback cet après-midi sur le forum.

Pour le CdF: excellente nouvelle. C'est toujours rafraîchissant de voir un politicien tenir une promesse électorale :D

lio45 May 6, 2009 3:50 PM

Bon, je viens de rédiger ça rapidement (je n'ai pas vraiment encore conçu d'introduction)... Je vais aller lire ta lettre.

S'il y a des choses que vous changeriez, n'hésitez pas à le dire!

Pensez-vous qu'on devrait essayer de faire publier les deux le même jour?

----------------------


Les propriétaires du Jean Coutu du 445 King Est ont récemment acquis une propriété située à proximité de leur pharmacie et réclamaient de la Ville la permission de raser le duplex s’y trouvant pour ajouter des places de stationnement à leur stationnement déjà assez grand (par ailleurs bien visible de la rue King Est).

Pour ce faire, la permission de la Ville est nécessaire, et il y a analyse de chaque cas. Dans celui-ci, après discussion, les élus du Comité de démolition de la Ville ont acquiescé à la demande du commerçant. On se retrouvera donc, encore une fois, avec un stationnement supplémentaire au niveau de la rue là où il y avait jusqu’à maintenant un immeuble à logements. Malheureusement, les conséquences à long terme de ce genre de manque de vision sont quasi-irréversibles : j’invite les citoyens qui veulent le constater par eux-mêmes à aller faire un tour sur le plateau Marquette, dont le tissu urbain tout troué par les démolitions des dernières décennies est vraiment peu invitant avec ses stationnements à perte de vue.

Il est extrêmement déplorable que ce genre de pratique, presque digne des années soixante, ait encore cours à Sherbrooke avec la bénédiction des élus siégeant sur le Comité de démolition. Les clients de cette pharmacie ont-ils réellement besoin d’incitatifs supplémentaires à s’y rendre magasiner en voiture?

En laissant un citoyen corporatif se comporter d’une façon aussi destructrice envers le tissu urbain d’un secteur central de Sherbrooke, les élus du comité ont fait preuve d’un manque de cohérence flagrant envers les visées pourtant publiques de la Ville de Sherbrooke en matière d’urbanisme. Par souci d’honnêteté, je me dois cependant de préciser ici que Monsieur Louida Brochu a montré au cours de la séance une compréhension des enjeux qui l’honore, mais pour le reste, vivement les élections et du sang neuf sur le Comité de démolition ! La ville a grand besoin d’élus capables de penser à long terme en matière d’urbanisme.

Pour ma part, j’ai personnellement l’intention de ne plus mettre les pieds au Jean Coutu du 445 King Est et j’encourage tous les Sherbrookois qui se soucient de développement durable et de continuité du tissu urbain à faire de même. En exprimant notre mécontentement collectif de cette façon, peut-être pourrons-nous contribuer à essayer d’éviter que ce genre de destruction se reproduise trop souvent ailleurs en ville dans le futur...

lio45 May 6, 2009 3:54 PM

haha, j'aime bien ta référence aux années 1960!

J'en ai fait une moi aussi! (sans avoir vu ta lettre)

Je tenais absolument à écorcher au maximum le Jean Coutu du 445 King Est : il mérite qu'on mette la population au courant de leurs pratiques.

Après tout, c'est EUX qui ont décidé de démolir, pas les élus... les élus, eux, ne font qu'analyser et dire oui ou non. Sans le Jean Coutu, il n'y aurait pas eu de démolition.

lio45 May 6, 2009 4:00 PM

oups, je viens de me relire et me rends compte que j'ai dit deux fois "en matière d'urbanisme" dans le 4e paragraphe... ça serait à varier un peu.

lio45 May 6, 2009 4:02 PM

Quote:

Originally Posted by the rock the motard (Post 4234364)
J'ai jeté les premières bases de mon texte que je désire envoyer a la Tribune, concernant la destruction de la maison sur Papineau.



Je souhaiterais votre avis a tous :)
Et je n'ai pas encore corrigé toutes les fautes d'orthographe. Si vous en voyez, dites le ;)

Merci !



Sommes-nous en 2009 ou en 1960 ?

Lundi dernier, je me suis rendu à l’hôtel de ville dans le but d’assister à une séance publique du comité de démolition. Parmi les projets soumis par des propriétaires fonciers, figurait la destruction d’une maison abandonnée située sur la rue Papineau, derrière le Jean Coutu, pour en faire un stationnement. Sur les trois membres présents du comité, seul monsieur Brochu s’est opposé à la destruction du bâtiment.

Dans la vision de développement 2005-2015 de Sherbrooke, disponible sur le site de la ville, on mentionne dans l’orientation 27 de la section orientations d’aménagements
que :
La Ville se préoccupe de la qualité architecturale et de l’intégration à l’environnement des projets qui lui sont soumis.

Par ses projets immobiliers, tout promoteur, qu’il soit public ou privé, influence directement et à long terme le paysage urbain. Il est de la responsabilité de la ville (…) de veiller à ce que le patrimoine soit protégé, que la qualité du bâti ne soit pas dégradée et soit même améliorée à l’occasion de chaque projet d’aménagement. (…)


Je ne suis pas d’accord pour dire qu’un stationnement protège, ou met en valeur le patrimoine bâti, même en supposant qu’on y ferait le plus bel aménagement paysager du monde. L’orientation 27 n’a selon moi pas été respecté dans le cas de cette maison. De plus, il est clair qu’une telle multiplication de stationnements favorise l’utilisation de l’automobile, au dépend des moyens de transport alternatif.

Puis finalement, entre vous et moi, nous sommes a même de constater qu’a peut près tous les commerces dans ce secteur, incluant la pharmacie, sont des services de proximité et sont donc dédiés au bassin de population immédiat du secteur. Ces commerces ont-il donc vraiment besoin d’un stationnement supplémentaire ? Créer ainsi de telles surfaces asphaltées est-il vraiment en cohérence avec le développement durable ?

Ce terrain, en pleine ville, aurait du avoir un usage bien plus utile et structurant qu’un stationnement. Je me demande parfois si nous sommes encore en 1960, lorsque je constate le mode de pensé de certains élus.

Philip Bastarache

Il y a une chose que tu devrais ajouter...

Dans ton texte, tu ne dis nulle part que c'est le Jean Coutu qui veut agrandir son stationnement.

C'est la vérité, c'est une information qui est publique, et c'est important (selon moi) de le mentionner car c'est au coeur du sujet.

(le sujet étant "le Jean Coutu veut agrandir son stationnement en rasant un immeuble et la Ville a accepté")

lio45 May 6, 2009 5:15 PM

Quote:

Originally Posted by the rock the motard (Post 4234364)
Sommes-nous en 2009 ou en 1960 ?

Lundi dernier, je me suis rendu à l’hôtel de ville dans le but d’assister à une séance publique du comité de démolition. Parmi les projets soumis par des propriétaires fonciers figurait la destruction d’une maison abandonnée située sur la rue Papineau, derrière le Jean Coutu, pour en faire un stationnement. Sur les trois membres présents du comité, seul monsieur Brochu s’est opposé à la destruction du bâtiment.

Dans la vision de développement 2005-2015 de Sherbrooke, disponible sur le site de la Ville, on mentionne dans l’orientation 27 de la section "Orientations d’aménagement" que :
La Ville se préoccupe de la qualité architecturale et de l’intégration à l’environnement des projets qui lui sont soumis.

Par ses projets immobiliers, tout promoteur, qu’il soit public ou privé, influence directement et à long terme le paysage urbain. Il est de la responsabilité de la ville (…) de veiller à ce que le patrimoine soit protégé, que la qualité du bâti ne soit pas dégradée et soit même améliorée à l’occasion de chaque projet d’aménagement. (…)


Je ne suis pas d’accord pour dire qu’un stationnement protège ou met en valeur le patrimoine bâti, même en supposant qu’on y ferait le plus bel aménagement paysager du monde. L’orientation 27 n’a selon moi pas été respectée dans le cas de cette maison. De plus, il est clair qu’une telle multiplication de stationnements favorise l’utilisation de l’automobile au dépens des moyens de transport alternatif.

Puis, finalement, entre vous et moi, nous sommes à même de constater qu’à peu près tous les commerces dans ce secteur, incluant la pharmacie, sont des services de proximité et sont donc dédiés au bassin de population immédiat du secteur. Ces commerces ont-il donc vraiment besoin d’un stationnement supplémentaire ? Créer ainsi de telles surfaces asphaltées est-il vraiment en cohérence avec le développement durable ?

Ce terrain, en pleine ville, aurait dû avoir un usage bien plus utile et structurant qu’un stationnement. Je me demande parfois si nous sommes encore en 1960 lorsque je constate le mode de pensée de certains élus.

Philip Bastarache


^ Avec les quelques fautes corrigées...

Selon moi, tu peux envoyer ton texte presque tel quel, il est excellent (évidemment, comme je disais, ce serait encore mieux si tu mentionnais le Jean Coutu :))

lio45 May 6, 2009 5:39 PM

Version finale (quelques légers changements ) :

J'aimerais l'envoyer cet après-midi si possible, alors si vous avez des commentaires, le plus tôt sera le mieux ;)

----------------------------------------




Et une trouée urbaine de plus !

Lundi dernier, 4 mai, le Comité de démolition de la Ville de Sherbrooke se prononçait sur une demande déposée par les propriétaires du Jean Coutu du 445 King Est. Ayant récemment acquis une propriété située à proximité de leur pharmacie, ils réclamaient de la Ville la permission de raser le duplex s’y trouvant pour ajouter des places à leur stationnement déjà passablement grand, par ailleurs bien visible de la rue King Est.

Pour ce type de demande, il y a analyse de chaque cas. Dans celui-ci, après une courte discussion, les élus du Comité ont donné leur accord à la démolition. On se retrouvera donc, encore une fois, avec un stationnement supplémentaire au niveau de la rue là où il y avait jusqu’à maintenant un immeuble à logements. Malheureusement, les conséquences à long terme de ce genre de manque de vision sont quasi-irréversibles : j’invite les citoyens qui veulent le constater par eux-mêmes à aller faire un tour sur le plateau Marquette, dont le tissu urbain tout troué par les démolitions des dernières décennies est vraiment peu invitant avec ses stationnements à perte de vue.

Il est extrêmement déplorable que ce genre de pratique, presque digne des années soixante, ait encore cours à Sherbrooke avec la bénédiction des élus siégeant sur le Comité de démolition. Les clients de cette pharmacie ont-ils réellement besoin d’incitatifs supplémentaires à s’y rendre magasiner en voiture?

En laissant un citoyen corporatif s’adonner de la sorte à la destruction du tissu urbain d’un secteur central de Sherbrooke, les élus du comité ont fait preuve d’un manque de cohérence flagrant envers les visées pourtant publiques de la Ville de Sherbrooke en matière d’urbanisme. Par souci d’honnêteté, je me dois cependant de préciser ici que Monsieur Louida Brochu a montré au cours de la séance une compréhension des enjeux qui l’honore, mais pour le reste, vivement les élections et du sang neuf sur le Comité de démolition ! La ville a grand besoin d’élus capables de penser à long terme en matière de développement urbain.

Pour ma part, j’ai personnellement l’intention de ne plus mettre les pieds au Jean Coutu du 445 King Est et j’encourage tous les Sherbrookois qui se soucient de développement durable et de continuité du tissu urbain à faire de même. En exprimant notre mécontentement collectif de cette façon, peut-être pourrons-nous contribuer à essayer d’éviter que ce genre de destruction se reproduise trop souvent ailleurs en ville dans le futur...


All times are GMT. The time now is 1:47 PM.

Powered by vBulletin® Version 3.8.7
Copyright ©2000 - 2019, vBulletin Solutions, Inc.